MedRaMo Index du Forum
MedRaMo
Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat
 
MedRaMo Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Grand corps malade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MedRaMo Index du Forum -> TouT SauF Médecine -> Divertissement -> MusiC
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Medci-Girl20
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 814
Localisation: Ailleurs--___--City
Sexe: Femme
Statut: 6ème année médecine

MessagePosté le: 21/07/2010 20:51:58    Sujet du message: Grand corps malade Répondre en citant





En fait, ça fait un moment que se croisent dans ma tête
Des mots et des douceurs qui pourraient faire un texte
Un truc un peu différent, je crois que ça parlerait d'elle
Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel

Mais j'ai un gros souci, j'ai peur que mes potes se marrent
Qu'ils me disent que je m'affiche, qu'ils me traitent de canard
C'est cette pudeur misogyne, croire que la fierté part en fumée
Quand t'ouvres un peu ton coeur, mais moi cette fois je veux assumer

J'ai un autre problème, il est peut-être encore plus lourd
C'est que t'as pas droit à l'erreur quand t'écris un texte d'amour
Moi, les trois prochains couplets, je voudraient que ça soit des bombes
Si j'écris un texte sur elle, je voudrais que ça soit le plus beau du monde

Elle mérite pas un texte moyen, j'ai la pression, ça craint
Fini de faire l'intéressant, avec mes voyages en train
Là c'est loin d'être évident, moi je sais pas comment on fait
Pour décrire ses sentiments, quand on vit avec une fée

Il faut avouer qu'elle a des yeux, ils sont même pas homologués
Des fois ils sont verts, des fois jaunes, je crois même que la nuit ils sont violets
Quand je m'enfonce dans son regard, je perds le la je n'touche plus le sol
Je me perds profondément, et j'oublie exprès ma boussole

Depuis que je la connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamai su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées

Je comprends pas tout ce qui se passe, y a pleins de trucs incohérents
Depuis qu'elle est là rien n'a changé, mais tout est différent
Elle m'apporte trop de désordre, et tellement de stabilité
Ce que je préfère c'est sa force, mais le mieux c'est sa fragilité

Ce n'est pas un texte de plus, ce n'est pas juste un poème
Parfois elle aime mes mots, mais cette fois c'est elle que mes mots aiment
Je l'ai dans la tête comme une mélodie, alors mes envies dansent
Dans notre histoire rien n'est écrit, mais tout sonne comme une évidence

J'ai redécouvert comme ça réchauffe d'avoir des sentiments
Mais si tu me dis que c'est beaucoup mieux de vivre sans, tu mens
Alors je les mets en mots et tant pis si mes potes me chambrent
Moi je m'en fous, chez moi y a une sirène qui dort dns ma chambre

J'avais une vie de chat sauvage, elle l'a réduite en cendres
J'ai découvert un bonheur tout simple, c'est juste qu'on aime être ensemble
On ne calcule pas les démons du passé, on n'a pas peur d'eux
Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

Y a des sourires et des soupires, y a des fou rires à en mourir
On peut s'ouvrir et s'en rougir, déjà se nourrir de nos souvenirs
Les pièges de l'avenir nous attendent, mais on n'a pas peur d'eux
Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe

Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/07/2010 20:51:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Medci-Girl20
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 814
Localisation: Ailleurs--___--City
Sexe: Femme
Statut: 6ème année médecine

MessagePosté le: 21/07/2010 21:01:30    Sujet du message: Grand corps malade Répondre en citant






C'était sur une grande route, j'marchais là d'puis des jours 
Voire des s'maines des mois, j'marchais là d'puis toujours 
Une route pleine de virages, des trajectoires qui dévient 
Un ch'min un peu bizarre, un peu tordu comme la vie 

Évidemment, j'tais pas tout seul, j'avais envie d'faire connaissance 
Y'avait un tas d'personnes et personne marchait dans l'même sens 
Alors j'continuais tout droit mais un doute s'est installé 
Je savais pas c'que j'foutais là, encore moins où j'devais aller 

Mais, en ch'min au fil du temps j'ai fait des sacrées Rencontres 
Des trucs impressionnants, faut absolument qu'j'vous raconte 
Ces personnages que j'ai croisés, c'est pas vraiment des êtres humains 
Tu peux parler avec eux mais jamais leur serrer la main 

Tout d'abord sur mon parcours j'ai rencontré l'innocence 
Un être doux, très gentil mais qui manque un peu d'expérience 
On a marché un p'tit moment, moins longtemps que c'que j'aurais cru 
J'ai rencontré d'autres éléments et l'innocence a disparue 

Un moment sur mon ch'min, j'ai rencontré le sport 
Un mec physique, un peu grande gueule, mais auprès d'qui tu d'viens fort 
Pour des raisons techniques, on a du s'quitter, c'était dur
Mais finalement, c'est bien comme ça, pis l'sport ça donne des courbatures 
J'ai rencontré la poésie, elle avait un air bien prétentieux 
Elle prétendait qu'avec les mots, on pouvait traverser les cieux 
J'lui ai dit j't'ai d'jà croisée et franchement tu vaux pas l'coup 
On m'a parlé d'toi à l'école et t'avais l'air vraiment relou 

Mais la poésie a insisté et m'a rattrapé sous d'autres formes 
J'ai compris qu'elle était cool et qu'on pouvait braver ses normes 
J'lui ai d'mandé tu penses qu'on peut vivre ensemble ? J'crois qu'j'suis accroc 
Elle m'a dit t'inquiètes, le monde appartient à ceux qui rêvent trop 

Puis j'ai rencontré la détresse et franchement elle m'a saoulé 
On a discuté vite fait mais rapidement je l'ai r'foulée 
Elle a plein d'certitudes sous ses grands airs plein d'tension 
Mais vous savez quoi ? La détresse, elle n’a pas d'conversations 

Un moment sur ma route, j'ai rencontré l'amour 
J'lui ai dit tient tu tombes bien, j'veux t'parler d'puis toujours 
Dans l'absolu t'es une bonne idée, mais dans les faits c'est un peu nul 
Tu pars en couille une fois sur deux, faudrait qu'tu r'travaille ta formule 
L'amour m'a dit écoute p’tit, ça fait des siècles que j'fais mon taff 
Alors tu m'parles sur un autre ton, si tu veux pas t'manger des baffes 
Moi j'veux bien être gentil, mais faut qu'chacun y mette du sien 
Les humains n'font aucun effort et moi j'suis pas un magicien 

On s'est embrouillé un p'tit moment et c'est là qu'j'me suis rendu compte 
Que l'amour était sympa, mais que quand même il s'la raconte 
Pis il m'a dit qu'il d'vait partir, il avait des rendez-vous par centaine 
Que ce soir il d'vait diner chez sa d'mi-sœur : la haine 

Avant d'partir j'ai pas bien compris, il m'a conseillé d'y croire toujours 
Puis s'est éloigné sans s'retourner, c'était les derniers mots d'amour 
J'suis content d'l'avoir connu, ça j'l'ai bien réalisé 
Et je sais qu'un d'ces quatre on s'ra amené à s'recroiser 

Un peu plus tard sur mon ch'min, j'ai rencontré la tendresse 
Ce qui reste de l'amour derrière les barrières que le temps dresse 
Un peu plus tard sur mon ch'min, j'ai rencontré la nostalgie 
La fiancée des bons souvenirs, qu’on éclaire à la bougie 

Assez tôt sur mon parcours, j’avais rencontré l’amitié 
Jusqu’à c’jour, elle marche toujours à mes côtés 
Avec elle j’me tape des barres et on connaît pas la routine 
Maintenant, c’est sur, l’amitié, c’est vraiment ma meilleure copine 

J’ai rencontré l’avenir, mais il est resté très mystérieux 
Il avait la voix déformée et un masque sur les yeux 
Pas moyen de mieux l’connaître, il m’a laissé aucune piste 
Je sais pas à quoi y ressemble, mais au moins je sais qu’il existe 

J’ai rencontrées quelques peines, j’ai rencontré beaucoup de joies 
C’est parfois une question de chance ou une histoire de choix 
Chu pas au bout de mes surprises, là-dessus y’a aucun doute 
Et tous les jours, je continue d’apprendre les codes de ma route 

…. (Moment de silence) 
C'était sur une grande route, j'marchais là d'puis des jours 
Voir des s'maines des mois, j'marchais là d'puis toujours 
Une route pleine de virages, des trajectoires qui dévient 
Un ch'min un peu bizarre, tordu un peu comme la vie?


Revenir en haut
Medci-Girl20
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 814
Localisation: Ailleurs--___--City
Sexe: Femme
Statut: 6ème année médecine

MessagePosté le: 21/07/2010 23:48:48    Sujet du message: Grand corps malade Répondre en citant

Revenir en haut
Medci-Girl20
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 814
Localisation: Ailleurs--___--City
Sexe: Femme
Statut: 6ème année médecine

MessagePosté le: 22/07/2010 00:00:50    Sujet du message: Grand corps malade Répondre en citant




S'il y a bien une idée qui rassemble, une pensée qu'est pas toute neuve
C'est que quel que soit ton parcours, tu rencontres de belles épreuves
La vie c'est Mister Hyde, pas seulement Docteur Jekyll
J'ai vu le film depuis longtemps, la vie n'est pas un long fleuve tranquille
T'as qu'à voir les réactions d'un nouveau né à l'hôpital
S'il chiale si fort c'est qu'il comprend que souvent la vie va lui faire mal
Y'a des rires, y'a des pleurs, y'a des bas, y'a des hauts
Y'a des soleils et des orages et je te parle pas que de météo
On vit dans un labyrinthe et y a des pièges à chaque virage
A nous de les esquiver et de pas calculer les mirages
Mais le destin est un farceur, on peut tomber à chaque instant
Pour l'affronter, faut du cœur, et, un mental de résistant.

J'ai des cicatrices plein la peau, et quelques unes dans mes souvenirs
Y'a des rescapés partout, j'suis un exemple, ça va sans dire
Ca doit se sentir, faut pas se mentir, la vie c'est .aussi la guérison
Après la foudre, prends toi en main et redessine ton horizon
Y'a des tempêtes sans visage où on doit se battre contre le pire
Personne n'y échappe Rouda c'est pas toi qui vas me contredire
C'est l'ultime épreuve où tu affrontes la pire souffrance morale
Quand la peine rejoint l’impuissance pour la plus triste des chorales
J'ai vu des drames à cœur ouvert j'ai vu des gens qui s'accrochent
Ce qui est bien avec le drame, c'est que tu le partages avec tes proches
Pour les miens il est peut-être l'heure de m'arrêter un court instant
Pour les remercier d'avoir du cœur et un mental de résistant.

La vie est aussi perverse, ce que tu désires elle l’a caché
Elle te le donnera pas tout cuit. il va falloir aller le chercher
Du coup ce qu'on a, on le mérite, au hasard on a rien piqué
Et si t'as pas compris, va voir mes potes ils vont t'expliquer
Jacky, tu m'as dit que l'ascenseur social était bloqué
Toi t'es allé chez Otis et le réparateur tu l'as braqué
Sans craquer, sans rémission, t'as affronté de vraies missions
Tu m'as montré qu'avoir du mental. c'est aussi avoir de l'ambition
Y'a pas de chemin facile, Brahim t'as rien demandé à personne
T’as tout construit de tes mains et y'a pas que moi que tu impressionnes
Toi Sami t'es notre moteur parce que tu sais depuis longtemps
Que pour que ca chémar il faut du cœur et un mental de résistant
Je crois qu'on a tous une bonne étoile sauf que des fois elle est bien, planquée
Certaines même plus que d'autres, il faut aller les débusquer
Parfois ça prend du temps quand tu fais trois fois le tour du ciel
Mais si tu cherches c'est que tu avances, à mon avis c'est l'essentiel
Je fais partie de ceux qui pensent qu'y a pas de barrière infranchissable
Il faut y croire un peu, y'a bien des fleurs qui poussent dans le sable
Et' c’est quand tu te bats qu'il y a de belles victoires que tu peux arracher
Comme se relever avec une moelle épinière en papier mâché
Je n'apprends rien à personne, tu es vivant tu sais ce que c'est.
Vivre c'est accepter la douleur, les échecs et les décès
Mais c'est aussi plein de bonheur, on va le trouver en insistant.
Et pour ça, faut du cœur et un mental de résistant.
Revenir en haut
oùss


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2010
Messages: 1
Localisation: Temara
Sexe: Homme
Statut: Non medrameur (friend)

MessagePosté le: 08/08/2010 11:25:26    Sujet du message: Grand corps malade Répondre en citant

Merciiiiii Medci-Girl jadoore Grand Corps Malade Continuuue Wink

Eh bieen ou etes vous medrameurs?la Demoiselle vous propose des lecons de morale et vous ne semblez plus intéressés ^o)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 11/12/2016 09:52:50    Sujet du message: Grand corps malade

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MedRaMo Index du Forum -> TouT SauF Médecine -> Divertissement -> MusiC Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom