MedRaMo Index du Forum
MedRaMo
Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat
 
MedRaMo Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Et si on parle un peu de lui???!!!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MedRaMo Index du Forum -> Sciences,Mots d'arts & libres pensées -> pensées & religion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rimyko
Eclair
Eclair

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 1 200
Localisation: là-bas dans mon vrai monde
Sexe: Femme
Statut: 4ème année médecine

MessagePosté le: 26/02/2010 22:45:40    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

un homme pas comme les autres Exclamation
tu ne l'a jamais vu, tu ne l'a jamais entendu, et poutant tu l'aime...

mais est ce que tu l'aime car tu le connais?ou car tes ancêtre l'aimais.... Confused
pourquoi à chaque fois tu dis''lui laissons le à part;c'est noootre.......

et si tu parle de lui? et si tu dis à tous le monde voilà mon .Voilàun vrai homme...voilà mon chemin...

lui, il a parlé de toi, il a dit à tous le monde que toi tu sera son ami, pourquoi à ton avis?
lui? il faisait tous ce qu'il faisait pour que tu soit toi ce que tu l'es maintenant
lui?il ne dormait pas la nuit pour prier;prier et prier que tu soit toi dans le bon chemin

c'est lui; oui; tu le conais et demais c'est dikra sa naissance...

comme ce jour il est né orphelin,
comme ce jour il est né seul, sans fréres ni père et tu peus dire ni mère;puisqu'elle est morte aprés 6 ans..
comme ce jour il est mort,mais cette fois il n'étais pas seul...il a laissé tous un monde dérrière lui..

si tu cherche tu trouve qu'il y a des non musulmans qui le connaient plus que toiqui le respecte et qui avouent son intelligence
le bon dieu la choisi pas pour rien...le bon dieu la choisi car il n'est pas comme les autres
voilà les amis que dikra l mawlid anabawi arrive chaque année;
on mange;on sort,on est heureux...
mais heureux pourquoi? pour sa naissance ou sa mort?
le bon dieu a voulu que le jour de sa naissance soit le mm de sa mort pas pour rien
mais pour ne pas considerer ce jour comme 3id
pour retourner la page du passer et dire aujourd'hui c'est lui mon exemple


dis; combien de fois tu dis SALA LAHOU 3ALAYHI WA SALAM dans l'année?
dis,combien de fois tu mens,tu parle des autres,tu néglige ta mère.....et zid o zid

il a fait tous
il a dis tous;pas pour que tu le lis ds les livre mais pour le vivre et sentir la joie ds ta vie


fêtons le mawlid nabawi en :
disant:bon dieu tu m'aime et moi je n'oublirai plus ma prière
maman le paradis et sous tes pieds; je ne vais plus te maitre en colère
En disant tous heureux tous fier''SALA LAHO 3ALA MOHAMAD SALA LAHO 3ALAYHI WA SALAM


PS: bonne apétit les amis koulou l7alwa mezyan pour avoir plus de réserve d'énergie;hhh Okay deusième semestre twiiiil Very Happy
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/02/2010 22:45:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ferdaous
Etoile
Etoile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2007
Messages: 5 095
Localisation: casa galaxie
Sexe: Femme
Statut: Interne

MessagePosté le: 27/02/2010 01:14:49    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

ça m rappelle l histoire où rassoul 3alayhi salam causait avec sa7aba w il a commencé à pleuré,bach swlouh prkoi il pleure,9alhom: "abki 3ala a7babi" 9alolo on est avec toi!!9alhom: "antom as7abi wa hom a7babi" s9sawah chkoun homa 9alhom: "man amanou bi walam yarawni"..
gros merci khti rime pr ce sujet,j'en suis émue..rassoul salla laho 3alayhi wa sallam est tjr présent ds nos coeurs et esprits,ds nos prières,nos invocations..et si on fête le jr de sa naissance ce n'est que pr exprimer la joie de l avoir comme idole et sauveur de chaque musulman et prouver cette présence bien sur.. si non prions sur lui,prions pr nous aussi ,pr le retrouver un jr et se réunir ds le paradis..machi mangeons et buvons..(aslan nass kayssomo ) ce jr mérite d être fêté f jaw mina lkhocho3 w l iman alors ne vs gâchez pas un bonus dyal l 7assanat

_________________


Dernière édition par Ferdaous le 27/02/2010 11:45:05; édité 1 fois
Revenir en haut
Khoukha
Spirit
Spirit

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 2 085
Localisation: Chez Moi
Sexe: Femme
Statut: 3ème année médecine

MessagePosté le: 27/02/2010 09:44:35    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

Sabahou Al Khayr !! Smile

Aujourd'hui est le souvenir de la naissance de notre Prophéte bien-aimé (que la Paix d'Allah et Sa Benediction soient sur lui), et nous sommes tous contents de fêter ce jour-là, et d'en profiter pour évoluer dans notre dine et se rappeler tous Ses Sacrifices et Luttes, ainsi que ceux de Ses Sahabas (qu'Allah soit satisfait d'eux )... Certes, sans cela et sans l'Aide d'Allah et déjà sans ce choix qu'a fait Allah soubhanahu wa ta'ala de notre Prophéte Al Mustafa Habib Allah, jamais l'Islam ne se serait propagé dans tous les coins du monde ... wa Al Hamdoulillah Smile

Fêtons aujourd'hui la naissance du Prophéte salla Allahu alayhi wa sallam avec le rappel, la lecture du Coran , les prières surérogatoires ... et Aussi, j'aimerais bien que ce jour-là sera la clé de la porte du repentir pour nous tous... etc

Je Prie Allah pour qu'Il augmente notre Foi et qu'Il nous accorde Al Firdaws Al A'la près de son bien-aimé le Prophéte alayhi salatu wa salam.

wa salam.

PS: mon cadeau:

http://www.nassayem.com/anachid/nachid288.htm
_________________
" Not the first murder; nor the last . Again and again a repetition of the past ."
Revenir en haut
Khoukha
Spirit
Spirit

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 2 085
Localisation: Chez Moi
Sexe: Femme
Statut: 3ème année médecine

MessagePosté le: 27/02/2010 09:58:54    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

L'AN NEUF DE L'HEGIRE

Victor Hugo, le 15 janvier 1858

 
Comme s'il pressentait que son heure était proche,
Grave, il ne faisait plus à personne une reproche ;
Il marchait en rendant aux passants leur salut ;
On le voyait vieillir chaque jour, quoiqu'il eût
A peine vingt poils blancs à sa barbe encore noire ;
Il s'arrêtait parfois pour voir les chameaux boire,
Se souvenant du temps qu'il était chamelier.
Il semblait avoir vu l'Eden, l'âge d'amour,
Les temps antérieurs, l'ère immémoriale.
Il avait le front haut, la joue impériale,
Le sourcil chauve, l'oeil profond et diligent,
Le cou pareil au col d'une amphore d'argent,
L';air d'un Noé qui sait le secret du déluge.
Si des hommes venaient le consulter, ce juge
Laissait l'un affirmer, l'autre rire et nier,
Ecoutait en silence et parlait le dernier.
Sa bouche était toujours en train d'une prière ;
Il mangeait peu, serrant sur son ventre une pierre ;
Il s'occupait de lui-même à traire ses brebis ;
Il s'asseyait à terre et cousait ses habits.
Il jeûnait plus longtemps qu'autrui les jours de jeûne,
Quoiqu'il perdît sa force et qu'il ne fût plus jeune.
A soixante-trois ans une fièvre le prit.
Il relut le Coran de sa main même écrit,
Puis il remit au fils de Séid la bannière,
En lui disant : " Je touche à mon aube dernière.
Il n'est pas d'autre Dieu que Dieu. Combats pour lui. "
Et son oeil, voilé d'ombre, avait ce morne ennui
D'un vieux aigle forcé d'abandonner son aire.
Il vint à la mosquée à son heure ordinaire,
Appuyé sur Ali le peuple le suivant ;
Et l'étendard sacré se déployait au vent.
Là, pâle, il s'écria, se tournant vers la foule ;
" Peuple, le jour s'éteint, l'homme passe et s'écroule ;
La poussière et la nuit, c'est nous. Dieu seul est grand.
Peuple je suis l'aveugle et suis l'ignorant.
Sans Dieu je serais vil plus que la bête immonde. "
Un cheikh lui dit : " o chef des vrais croyants ! le monde,
Sitôt qu'il t'entendit, en ta parole crut ;
Le jour où tu naquit une étoile apparut,
Et trois tours du palais de Chosroès tombèrent. "
Lui, reprit : " Sur ma mort les Anges délibèrent ;
L'heure arrive. Ecoutez. Si j'ai de l'un de vous
Mal parlé, qu'il se lève, ô peuple, et devant tous
Qu'il m'insulte et m'outrage avant que je m'échappe ;
Si j'ai frappé quelqu'un, que celui-là me frappe. "
Et, tranquille, il tendit aux passants son bâton.
Une vieille, tondant la laine d'un mouton,
Assise sur un seuil, lui cria : " Dieu t'assiste ! "
Il semblait regarder quelque vision triste,
Et songeait ; tout à coup, pensif, il dit : " voilà,
Vous tous, je suis un mot dans la bouche d'Allah ;
Je suis cendre comme homme et feu comme prophète.
J'ai complété d'Issa la lumière imparfaite.
Je suis la force, enfants ; Jésus fut la douceur.
Le soleil a toujours l'aube pour précurseur.
Jésus m'a précédé, mais il n'est pas la Cause.
Il est né d'une Vierge aspirant une rose.
Moi, comme être vivant, retenez bien ceci,
Je ne suis qu'un limon par les vices noirci ;
J'ai de tous les péchés subi l'approche étrange ;
Ma chair a plus d'affront qu'un chemin n'a de fange,
Et mon corps par le mal est tout déshonoré ;
O vous tous, je serais bien vite dévoré
Si dans l'obscurité du cercueil solitaire
Chaque faute engendre un ver de terre.
Fils, le damné renaît au fond du froid caveau
Pour être par les vers dévoré de nouveau ;
Toujours sa chair revit, jusqu'à ce que la peine,
Finie ouvre à son vol l'immensité sereine.
Fils, je suis le champ vil des sublimes combats,
Tantôt l'homme d'en haut, tantôt l'homme d'en bas,
Et le mal dans ma bouche avec le bien alterne
Comme dans le désert le sable et la citerne ;
Ce qui n'empêche pas que je n'aie, ô croyants !
Tenu tête dans l'ombre au x Anges effrayants
Qui voudraient replonger l'homme dans les ténèbres ;
J'ai parfois dans mes poings tordu leurs bras funèbres ;
Souvent, comme Jacob, j'ai la nuit, pas à pas,
Lutté contre quelqu'un que je ne voyais pas ;
Mais les hommes surtout on fait saigner ma vie ;
Ils ont jeté sur moi leur haine et leur envie,
Et, comme je sentais en moi la vérité,
Je les ai combattus, mais sans être irrité,
Et, pendant le combat je criais : " laissez faire !
Je suis le seul, nu, sanglant, blessé ; je le préfère.
Qu'ils frappent sur moi tous ! Que tout leur soit permis !
Quand même, se ruant sur moi, mes ennemis
Auraient, pour m'attaquer dans cette voie étroite,
Le soleil à leur gauche et la lune à leur droite,
Ils ne me feraient point reculer ! " C'est ainsi
Qu'après avoir lutté quarante ans, me voici
Arrivé sur le bord de la tombe profonde,
Et j'ai devant moi Allah, derrière moi le monde.
Quant à vous qui m'avez dans l'épreuve suivi,
Comme les grecs Hermès et les hébreux Lévi,
Vous avez bien souffert, mais vous verrez l'aurore.
Après la froide nuit, vous verrez l'aube éclore ;
Peuple, n'en doutez pas ; celui qui prodigua
Les lions aux ravins du Jebbel-Kronnega,
Les perles à la mer et les astres à l'ombre,
Peut bien donner un peu de joie à l'homme sombre. "
Il ajouta ; " Croyez, veillez ; courbez le front.
Ceux qui ne sont ni bons ni mauvais resteront
Sur le mur qui sépare Eden d'avec l'abîme,
Etant trop noirs pour Dieu, mais trop blancs pour le crime ;
Presque personne n'est assez pur de péchés
Pour ne pas mériter un châtiment ; tâchez,
En priant, que vos corps touchent partout la terre ;
L'enfer ne brûlera dans son fatal mystère
Que ce qui n'aura point touché la cendre, et Dieu
A qui baise la terre obscure, ouvre un ciel bleu ;
Soyez hospitaliers ; soyez saints ; soyez justes ;
Là-haut sont les fruits purs dans les arbres augustes,
Les chevaux sellés d'or, et, pour fuir aux sept dieux,
Les chars vivants ayant des foudres pour essieux ;
Chaque houri, sereine, incorruptible, heureuse,
Habite un pavillon fait d'une perle creuse ;
Le Gehennam attend les réprouvés ; malheur !
Ils auront des souliers de feu dont la chaleur
Fera bouillir leur tête ainsi qu'une chaudière.
La face des élus sera charmante et fière. "
Il s'arrêta donnant audience à l'espoir.
Puis poursuivant sa marche à pas lents, il reprit :
" O vivants ! Je répète à tous que voici l'heure
Où je vais me cacher dans une autre demeure ;
Donc, hâtez-vous. Il faut, le moment est venu,
Que je sois dénoncé par ceux qui m'ont connu,
Et que, si j'ai des torts, on me crache aux visages. "
La foule s'écartait muette à son passage.
Il se lava la barbe au puits d'Aboufléia.
Un homme réclama trois drachmes, qu'il paya,
Disant : " Mieux vaut payer ici que dans la tombe. "
L'oeil du peuple était doux comme un oeil de colombe
En le regardant cet homme auguste, son appui ;
Tous pleuraient ; quand, plus tard, il fut rentré chez lui,
Beaucoup restèrent là sans fermer la paupière,
Et passèrent la nuit couchés sur une pierre
Le lendemain matin, voyant l'aube arriver ;
" Aboubékre, dit-il, je ne puis me lever,
Tu vas prendre le livre et faire la prière. "
Et sa femme Aïscha se tenait en arrière ;
Il écoutait pendant qu'Aboubékre lisait,
Et souvent à voix basse achevait le verset ;
Et l'on pleurait pendant qu'il priait de la sorte.
Et l'Ange de la mort vers le soir à la porte
Apparut, demandant qu'on lui permît d'entrer.
" Qu'il entre. " On vit alors son regard s'éclairer
De la même clarté qu'au jour de sa naissance ;
Et l'Ange lui dit : " Dieu désire ta présence.
- Bien ", dit-il. Un frisson sur les tempes courut,
Un souffle ouvrit sa lèvre, et Mahomet mourut.
_________________
" Not the first murder; nor the last . Again and again a repetition of the past ."
Revenir en haut
Medci-Girl20
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 814
Localisation: Ailleurs--___--City
Sexe: Femme
Statut: 6ème année médecine

MessagePosté le: 27/02/2010 21:32:40    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

intéressant, merci pour le partage les fifilles Okay
j'ajoute cette vidéo


Revenir en haut
Medci-Girl20
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 814
Localisation: Ailleurs--___--City
Sexe: Femme
Statut: 6ème année médecine

MessagePosté le: 27/02/2010 21:35:15    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

je sais pas pq elle ne marche pas Confused Confused
Revenir en haut
Khoukha
Spirit
Spirit

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 2 085
Localisation: Chez Moi
Sexe: Femme
Statut: 3ème année médecine

MessagePosté le: 27/02/2010 21:47:10    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant



je veux ajouter cet article que j'ai trouvé interessant sur un forum (j'ai pas pu copier l'article donc je vous mets le lien), pour ceux qui doutent de  "char3iyat al ihtifal bi dhikra milad Arrassoul alayhi salatu wa salam " ...

http://www.aklaam.net/forum/showthread.php?t=11685
_________________
" Not the first murder; nor the last . Again and again a repetition of the past ."
Revenir en haut
princeps*


Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 22
Localisation: chez moi
Sexe: Homme
Statut: 4ème année pharmacie

MessagePosté le: 02/03/2010 02:00:56    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

A na pa rater
al7amdolillah ba9i lkhir f had denya
se3datha..


_________________
Into The Wild....>
Revenir en haut
RIME
Actif
Actif

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2009
Messages: 521
Localisation: sur terre
Sexe: Femme
Statut: 2ème année médecine

MessagePosté le: 02/03/2010 19:38:35    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!! Répondre en citant

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad w 3ala 7ssabi aussi I agree with her opinion!! Wink
_________________
" Le destin pose deux doigts sur les yeux de l'homme, deux dans ses oreilles, et le cinquième sur ses lèvres en lui disant : «Tais-toi.» "
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 00:05:14    Sujet du message: Et si on parle un peu de lui???!!!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MedRaMo Index du Forum -> Sciences,Mots d'arts & libres pensées -> pensées & religion Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom